L'amour et le CrossFit, ça match?

L'amour et le CrossFit, ça match?

Publié le : - Catégories : Société

« Ma femme m’a quitté parce que j’étais soi-disant obsédé par le CrossFit. Je ne comprends pas, on était pourtant ensemble depuis 5 opens… »

Cette phrase humoristique lancée par Crossfit Gigean nous a tous fait sourire et pour cause ! Cependant les personnes vivant cette situation sont moins tout sourire.

Quand le CrossFit ou un autre sport prend trop de place dans la vie de quelqu’un il n’y a plus (ou peu) de place pour le couple. Les petites disputes commencent car l’autre se sent délaissé, ensuite s’en suivent des gros désaccords qui peuvent mener à la rupture de la relation.

Pour Anthony, le CrossFit n’a pas été la cause de sa rupture amoureuse mais une échappatoire pour oublier les problèmes de sa relation :

« Je pense que lorsque nous sommes vraiment amoureux on a envie de passer du temps avec la personne même s’il existe une passion très forte en dehors du couple. Après, avec le temps, la routine s’installe et les entraînements s’intensifient. Aller à la box c’était pour moi une façon de continuer à être indépendant, d’avoir mon cercle d’amis et de me sentir libre quelques heures… » 

A contrario, pour Manon Laurent le partage de la même passion n’a jamais été un point de désaccord :

"Le CrossFit a été un point d'accord comme tout autre sport que nous avons pu faire ensemble avant ça. Se rendre quotidiennement à l'entraînement ensemble a toujours été une habitude dans notre couple. Cela n'a jamais été un sujet de dispute, bien au contraire ! Lorsque l'un avait parfois une baisse de motivation, l'autre était là pour tenter de le remotiver. Si quelques fois, un de nous décidait de ne finalement pas se rendre à la box, ça n'était jamais une source de reproche. Chacun vivait sa passion comme il l'entendait, tant que l'équilibre du couple n'en pâtissait pas. Je pense que cela a été simple pour nous car nous nous sommes rencontrés en milieu sportif et le sport était un des piliers de notre couple. Aller à l'entraînement était aussi naturel et normal qu'un couple qui regarde chaque soir une série télé ensemble… la question: tu vas encore t'entraîner ce soir ?! ne se posait jamais !"

Même si pour Manon ladite question ne se posait pas, elle reconnaît qu’à certains moments le CrossFit prenait le dessus : « Je n’ai jamais pensé que nous passions trop de temps à la box. J’avoue, cependant, que j’ai toujours été un peu plus extrême que lui lorsque je me prenais de passion pour un sport. Il m'est parfois arrivé de refuser un long weekend en amoureux car il était impossible de s'entraîner pendant plusieurs jours. Avec du recul, je me rends compte que c'est un peu exagéré et que des compromis pouvaient être trouvés. Je pense que dans n'importe quel couple, si l'un des deux a l'impression que l'autre passe trop de temps à l'entraînement à son goût, il faut simplement en parler et trouver des solutions...éviter de tomber dans le NON catégorique lorsque l'un fait une demande à l'autre est important. »

Selon la sportive il est tout à fait possible de concilier beaucoup d’heures d’entraînements et une vie de couple épanouie : « Je pense qu’il faut essayer de s'accorder sur les mêmes heures d'entraînement. Se rendre ensemble à la salle est déjà beaucoup plus agréable que de se croiser dans le hall d'entrée en courant d'air au moment où l'un rentre du boulot et l'autre qui se rend seul au CrossFit. Rien que de partager ensemble le trajet jusqu'à la box peut être du temps gagné en couple. »

Une autre astuce qu’elle a trouvée c’est de faire des plannings à l’avance : « Cela peut être aussi intéressant pour s'accorder sur la semaine d'entraînement qui arrive, repérer quels jours sont favorables à des wods ensemble et inversement. Cela évite les surprises et les reproches potentiels si on s'est mis d'accord en avance.»

Articles en relation

Recherche

Boutique Naturelle

Boutique Naturelle
Voir d'autres produits