Sport pendant la grossesse: ce qu'il faut éviter

Sport pendant la grossesse: ce qu'il faut éviter

Publié le : - Catégories : Santé

Il mesure 2 mm et est déjà si important pour vous. D'après vos dernières règles ça fait 4 semaines que vous êtes enceinte. L'embryon s’accroche de plus en plus à votre paroi utérine, vos nausées augmentent, vos seins sont douloureux, vous commencez à vouloir dormir davantage le matin et le plus important: vous vous sentez active malgré tous ces petits inconforts.

Avec l'aide de Elia, une future maman sportive de 26 ans, et son médecin, nous avons listé des choses basiques mais nécessaires que vous devez savoir. 

Je suis enceinte! Commencer, continuer ou arrêter le sport? 

Avant de commencer notre épopée présentons Elia. Notre wonder woman du jour a toujours pratiqué du sport. Judo, danse classique, tennis, basket, fitness, musculation et puis Crossfit juste après la découverte de sa grossesse. 

Malgré la réputation de ce sport comme étant trop intense, Elia a décidé de continuer le Crossfit.

En effet, il est important de continuer une activité physique seulement après l'accord d'un spécialiste : "Après l’échographie mon médecin a pu me confirmer que l’embryon était bien accroché et j'étais libre pour faire mes exercices de façon adaptée avec l'aide d'un coach" garantit Elia. 

Elle nous raconte qu'après son septième mois de grossesse elle a, contre toute attente, augmenté sa fréquence d’entraînements. Maintenant elle pratique du sport 6 fois par semaine:  "J'ai continué à m'entraîner, d'abord parce que ma grossesse me le permettait et que j'ai l'accord des médecins à chaque rendez-vous. Sans cela, je me serai limitée à de la marche, du vélo... des activités pas très intenses. Ensuite, il me semble primordial pour moi de continuer à bouger, pour me sentir mieux, pour garder une certaine confiance en moi. La grossesse est synonyme de beaucoup de changements physiques et psychiques, on voit son corps et sa forme changer, et c'est parfois délicat à accepter.

Continuer le sport est un moyen pour moi de maintenir une certaine endurance, et vivre au mieux ma grossesse en général. Il y a aussi, dans mon cas, un petit côté compétitif (qui reste raisonnable) qui me pousse à me surpasser, à me prouver que j'en suis capable. A cela s'ajoute le fait que pratiquer une activités physique, si le corps nous le permet, est très bénéfique pour le bébé, pour nous. Cela peut nous éviter une prise de poids trop importante, la rétention d'eau... et c'est un plus considérable pour le futur travail durant l'accouchement. Je suis en pleine forme et c'est que du bonus!" assure Elia.

Comment avoir une grossesse épanouie? 

Il n'est pas négligeable d'écouter son corps. Elia explique quoi faire pour avoir une grossesse épanouie : "Après les différents examens faits pour vérifier que ma grossesse ne présentait aucun risque, on m'a simplement conseillé de m'écouter, et d'écouter mon corps. On m'a encouragé, mois après mois, à continuer de m’entraîner normalement, tout en adaptant chaque séance bien entendu. Quand je suis fatiguée, où que je sens qu'il y a un jour où je n'ai pas d'énergie, je me repose et je ne force pas.
Les différents coachs de la salle m'encouragent également à continuer tout en respectant l'avis des médecins. Ils sont bienveillants et sensibilisés par ma grossesse et adaptent chaque exercice qui m'est contre-indiqué et respectent ma forme physique. Mon entourage ne me pousse jamais dans les extrêmes et est toujours de bon conseil." 

Quels exercices sont inadaptés à la grossesse?

Pour toute future maman le bien-être du bébé est primordial. Afin d'éviter des mauvaises surprises il est déconseillé de faire des exercices qui ciblent en particulier les abdominaux ainsi que les sauts (single under, box jump, burpees...) et des exercices avec à-coup.

La course est également à proscrire quand le poids du bébé commence à devenir trop important: "Dans mon cas, ce sont ces mouvements que j'évite, mais je fonctionne également par intuition. S'il y a un exercice que je ne sens pas, j'adapte ou je le remplace. L'inconvénient durant la grossesse, c'est que la fréquence cardiaque augmente très rapidement, on se retrouve facilement essoufflée. C'est important de gérer sa respiration et de modérer chaque intensité. " dit Elia. 

Les squats à répétition et tout mouvement qui présente une action de descente trop importante sont déconseillés. L'explication est mécanique. Concrètement, lors des premiers mois le fœtus est encore trop volatil (comme un astronaute qui s'aventure vers une sortie extra-véhiculaire dans l'espace) et après les trois mois le mouvements penchants peuvent forcer la descente du bébé progressivement ou avant l'heure.

Comment sera votre vie quand bébé sera là?

Pour Elia tout est déjà écrit (ou presque) : "Avec mon compagnon nous nous organiserons, je pense qu'il sera un réel soutien pour que je puisse continuer à me rendre au crossfit au moins 2-3 fois par semaine les premiers mois. Nous envisageons même de nous y rendre tous les 3, le dimanche, car nous avons la chance d'avoir un accès libre quand il n'y pas de cours. Nous pourrons ainsi réaliser quelques exercices tout en l'ayant à nos côtés. Nous envisageons, au pire des cas, de nous entraîner à la maison, avec ce qu'on aura sous la main pour wodder! Quand elle sera un peu plus grande, elle aura l'âge de nous suivre même aux cours, et peut être même qu'elle voudra faire "comme papa et maman". Pouvoir m’entraîner, me dépenser et garder cette petite heure pour moi me semble important. Je me sens épanouie à travers ce sport, et une femme épanouie, ne pourra qu'être une maman épanouie pour son bébé!"

Articles en relation

Recherche

Boutique Naturelle

Boutique Naturelle
Voir d'autres produits