La viande rouge nous rend-elle plus nerveux ?

La viande rouge nous rend-elle plus nerveux ?

Publié le : - Catégories : Santé

Jusqu’à preuve du contraire vous pouvez décider de manger ce que vous voulez. Mais cette décision n’est jamais faite au hasard. Manger est bien plus qu’un besoin physiologique et un plaisir. Manger est un choix, le choix que nous faisons de manger (ou pas) certains aliments par rapport à notre culture, nos habitudes et nos idéologies. Justement en parlant de choix, depuis quelques années le nombre de végétariens et végans ne cesse de croître et cela pour des raisons diverses et variées : protection de l’écologie, inquiétude par rapport à l’abattage et maltraitance des animaux, effet de mode, recherche de perte de poids, perception des certains aliments dits cholestériques comme la viande rouge, etc.  

Et alors, faut-il arrêter de consommer de la viande rouge ?

Depuis une trentaine d’années, les autorités américaines essaient de faire baisser la consommation de viande rouge (et du beurre) auprès de leurs citoyens car, selon eux, ces aliments présenteraient une forte quantité de gras saturé et par conséquent un fort taux de cholestérol extrêmement préjudiciable au cœur. De plus, la viande rouge jouerait un rôle dans le système nerveux car elle peut contenir des substances inflammatoires et des hormones donnant à l’individu la sensation de gonflement et d’inflammation. Elle alourdirait également le processus de la digestion ce qui nous rendrait plus fatigués. A contrario, les adeptes de la barbaque, n’entendent pas de cette oreille. La viande rouge serait indispensable pour l’organisme car nous sommes des omnivores et pouvons tout manger. En effet, la viande blanche ne nous apporte pas autant de myoglobine (fer) que la viande rouge… plus la viande est blanche, moins de myoglobine elle a. Pour ajouter à cela, il y a un autre argument, celui des maladies cardiaques. En Europe méditerranéenne, après la deuxième guerre Mondial, la consommation de viande rouge a explosé et le taux de maladies cardiaques a baissé. Cependant, ces deux événements ne peuvent pas être liés de façon catégorique. De ce fait, nous pourrons conclure que nous ne pouvons rien conclure avec certitude. Rien n’est complément noir ni blanc. On fait pencher la balance des deux côtés en disant que les deux choix sont bien. Pour ceux qui en veulent, on peut tout à fait remplacer la consommation de viande rouge par des aliments dits antioxydants (certains légumes et fruits, etc) ou de la viande blanche (poisson, poulet - au passage, essayez de prioriser le poulet fermier qui est censé être plus âgé et donc plus riche en fer) mais il faut avoir une bonne connaissance en nutrition car sinon vous pouvez rapidement manquer de fer et d’autres nutriments.  

Conclusion : Vous êtes vegan, super. Vous êtes viandard, super. Tous les choix sont bons à partir du moment qu’ils sont responsables et que vous ne mettez pas en danger votre santé.

Produits associés

Articles en relation

Recherche

Boutique Naturelle

Boutique Naturelle
Voir d'autres produits